Suivez Paris_rues sur Twitter

Suivez parisrues.com sur Facebook


La rue de la Pompe - 75016



Dans cette rue se trouvait une pompe à eau qui alimentait le château de la Muette (démoli en 1926). A l'origine, la rue longeait les murs du château, puis traversait la plaine de Passy.

Découvrez les meilleurs guides de Paris sur Amazon.


 


rue de la Pompe - agrandir le plan

 

 

Vue de la rue de la Pompe

 

 

rue de la Pompe - Paris 16ème

Rue de la Pompe, rue de la Trompette...

 

 

 

10 - Plaque : "Alfred Bruneau, compositeur de musique, membre de l'Institut, né à Paris en 1857, mort en 1934, a vécu dans cette maison de 1910 à 1924."

rue de la Pompe - Paris 16e
© Mu - 04/2010

La rue Alfred-Bruneau (16ème arrondissement) porte aujourd'hui son nom.


Les plaques du 16ème arrondissement de Paris

 

25 - Le restaurant Bon

Cuisine asiatique

rue de la Pompe - Bon - 75016 Paris

Bon

 

83 - Plaque : "Ici vécut la tragédienne Segond-Weber (1867-1945) 1924-1945."

rue de la Pompe - Paris 16e
© Mu - 04/2010

Caroline Eugénie Segond-Weber (Paris, le 6 février 1867 - Paris, le 14 juin 1945) est inhumée au cimetière du Père-Lachaise (division 24).

 

89 - Plaque : "Ici vécut de 1913 à 1930 François Mauriac, Ecrivain (1885-1870), Académicien - Prix Nobel 1952."

rue de la Pompe - Paris 16e
© Mu - 04/2010

D'ici, il déménagea au n° 30 de l' avenue Théophile-Gautier (16ème arrondissement) où il habita jusqu'à sa mort.

Le quai François-Mauriac (13ème arrondissement) porte aujourd'hui son nom.


Les plaques du 16ème arrondissement de Paris

 

106 - Plaque : "Passant, n'oublie pas qu'en face, au 89 rue de la Pompe, Pierre Brossolette, ancien élève, de 1940 à 1942, dans sa librairie, anima la résistance au déferlement de la barbarie en Europe. Le Lycée Janson de Sailly, mars 1994."

rue de la Pompe - Paris 16e
© Mu - 04/2010

La rue Pierre-Brossolette, dans le 5ème arrondissement, porte aujourd'hui son nom.

 

144 - Le restaurant Juan

Cuisine japonaise

rue de la Pompe - Juan - 75016 Paris

Juan

 

180 - Plaque : "Ici au 180 de la rue de la Pompe, entre mai et août 1944, plus de 300 résistantes et résistants de différents réseaux ont été interrogés dans cet immeuble et la plupart torturés jusqu'à la mort par la police allemande et ses auxiliaires français. N'oublions pas leur combat."

Pose de la plaque décidée lors du Conseil de Paris de septembre 2016.


Les plaques du 16ème arrondissement de Paris