passerelle Debilly (16ème arrondissement)

Toutes les rues par arrondissement :                                                               

   Origine/histoire de la passerelle

C'est Alfred Picard, le commissaire général de l'Exposition universelle, qui décide de construire une passerelle provisoire, accolée au pont d'Iena, afin de permettre la circulation des visiteurs. Sa construction en fait une contemporaine du pont Alexandre-III (du même architecte Jean Résal assisté d'Amédée Alby et du même fabricant Daydé et Pillé) et du viaduc d'Austerlitz.

passerelle Debilly - Paris 16e

D'abord appelée passerelle de l'Exposition militaire, puis passerelle de Magdebourg et passerelle de Billy, du nom de Jean Louis Debilly, un général du Premier Empire mort à la bataille d'Iéna en 1806, elle gardera le nom passerelle Debilly après avoir été légèrement déplacée en 1906 pour devenir permanente et propriété de la Ville de Paris.

La passerelle est construite sur une charpente métallique reposant sur des piles en maçonnerie près des berges, décorées avec des carreaux de céramiques Gentil & Bourdet vert foncé suggérant des ondulations. C'est avec la tour Eiffel un deuxième ouvrage métallique initialement provisoire à être resté témoigner de son époque. Pourtant, en 1941 l'ouvrage était encore menacé de disparaître après que le président de la Société des architectes l'ait qualifiée "accessoire oublié d’une fête passée"».

Le 18 avril 1966, un arrêté l'a inscrite au titre des monuments historiques.

Repeinte en 1991, son revêtement a été restauré en 1997 avec des bois tropicaux.

 

passerelle Debilly - Paris 16e
© Thomes Collins - 01/2010
   Choses à voir, à faire

passerelle Debilly - Paris 16e
© Samuel Gazé - 02/2010

passerelle Debilly - Paris 16e
© Mic - 02/2009
Suivez parisrues.com sur :

Suivez Paris_rues sur Twitter
Suivez parisrues.com sur Facebook