rue Jean-Nicot (7ème arrondissement)

Toutes les rues par arrondissement :                                                               




   Origine/histoire de la rue


En raison du voisinage de l'emplacement de l'ancienne manufacture des tabacs, un décret du 24 août 1864 donna à cette rue le nom du diplomate et érudit, introducteur du tabac en France, Jean Nicot (Nîmes, en 1530 - Paris, le le 4 mai 1604), qui laissa son nom à la nicotine.

Le passage Jean-Nicot porte également son nom.

  Découvrez cette rue en vieilles photos

 
"La partie située entre la rue de l'Université et la rue Saint-Dominique s'appelait vers 1788 rue des Cygnes, à cause du voisinage de l'île des Cygnes à laquelle elle conduisait, à l'aide d'un pont de bois qu'on voyait encore en 1800. Elle avait été autrefois le Chemin aux vaches, chemin des Treilles et chemin de l'Abreuvoir aux boeufs puis, ce fut la rue Saint-Jean-au-Gros-Caillou en raison d'une statue de ce saint qui existait à l'angle de la rue Saint-Dominique. Elle devint ensuite rue Nicot vers 1830, et rue Jean-Nicot en 1864, en souvenir de Jean Nicot, diplomate et érudit français né à Nîmes en 1530, dont le plus grand mérite, après la publication de son Thrésor de la langue française paru en 1606, c'est-à-dire six ans après sa mort, fut d'être le premier importateur du tabac en France."

Nouveau Dictionnaire Historique de Paris, Gustave Pessard, 1904

 


rue Jean-Nicot - agrandir le plan

 

 

   Choses à voir, à faire


rue Jean-Nicot - Paris 7e

La rue Jean-Nicot vue en direction du quai d'Orsay
© Mbzt - 07/2013

Suivez parisrues.com sur:

Suivez Paris_rues sur Twitter
Suivez parisrues.com sur Facebook