rue Barbet-de-Jouy (7ème arrondissement)

Toutes les rues par arrondissement :                                                               




   Origine/histoire de la rue


La rue doit son nom et sa création à un industriel français du 19ème siècle, Jacques-Juste Barbet de Jouy (1787-1849), qui en a fait don à la Ville de Paris.

La rue se situe sur l'emplacement de l'ancien hôtel Grimaud d'Orsay. Elle fut percée suite à une ordonnance du 18 mai 1838. Selon cette ordonnance, les bâtiments riverains ne devaient pas dépasser une hauteur de 16,50 m. Dans les années 1937-1938, on construisit cependant les immeubles des n° 221 et 24, d'une hauteur de six et sept étages.

Pourtant, jusqu'à la fin des années 1950, la plupart des bâtiments étaient des hôtels particuliers datant des années 1830-1840. À partir des années 1960, des travaux de démolition et de reconstruction changèrent l'aspect de la rue, principalement sur son côté impair. Plusieurs riverains se constituèrent alors en association de protection. Aujourd'hui, l'essentiel du côté pair, ainsi qu'une petite partie du côté impair, ont été préservés.

 


rue Barbet-de-Jouy - agrandir le plan

 

   Choses à voir, à faire


 
11 - C'est ici que l'actrice Romy Schneider (Vienne, le 23 septembre 1938 - Paris, le 29 mai 1982) occupait un appartement prêté par des amis et où elle a été retrouvée morte en 1982.

 
 
Au n°16 se situait l'hôtel particulier de la styliste Jeanne-Marie Lanvin (Paris, le 1er janvier 1867 - Paris, le 6 juillet 1946), démoli et remplacé en 1965.
 
   
20 - Plaque : "Paul Bourget de l'Académie française (1852-1935) a vécu plus de quarante ans dans cette maison où il est mort le 25 décembre 1935.

rue Barbet-de-Jouy - Paris 7ème
© Mu - 04/2010

La rue Paul-Bourget, dans le 13ème arrondissement, porte son nom.

  Toutes les plaques du 7ème arrondissement

 
 
28 - Le philosophe, historien et académicien Hippolyte Adolphe Taine (Vouziers, le 21 avril 1828 - Paris, le 5 mars 1893) habita ce numéro.

Aujourd'hui, la rue Taine (12ème arrondissement) porte son nom.

 
 
Parmi les anciens résidents de la rue, on peut également citer Pierre Berès, Leïla Chahid, Claire Chazal, Joseph Gratry, Jean Lartéguy, Jean-Marie Lustiger, François Marty, Guy de Polignac, Consuelo de Saint-Exupéry (l'épouse d'Antoine de Saint-Exupéry), Louise de Vilmorin.

 

Suivez parisrues.com sur:

Suivez Paris_rues sur Twitter
Suivez parisrues.com sur Facebook