rue du Chat-qui-Pêche (5ème arrondissement)

Toutes les rues par arrondissement :                                                               




rue du Chat-qui-Pêche - Paris 5ème

   Origine/histoire de la rue


Cette petite voie, ouverte en 1540, était, à l'origine, une venelle permettant aux habitants du quartier d'aller jusqu'à la Seine. A l'époque, le quai n'existait pas encore et le fleuve n'était accessible que par un escalier. Le passage étroit a été dénommé ruelle des Etuves, rue du Renard et rue des Bouticles avant de prendre le nom d'une enseigne, sans doute d’une boutique d’articles de pêche, un des plus poétiques du vieux Paris. Avec une largeur minimale de 1,80 m, c'est encore aujourd'hui une des plus étroites voies de Paris.

En 1832, une grille en fermait les deux extrémités.

  Découvrez cette rue en vieilles photos

 


rue du Chat-qui-Pêche - agrandir le plan

 

rue du Chat-qui-Pêche - Paris
   Choses à voir, à faire


 
Dans les années 1930, une écrivaine hongroise, Jolán Földes (1902-1963), habitait cette rue. Elle a donné son nom au récit La Rue du Chat-qui-Pêche.

 
Une plaque historique dans la rue raconte la légende suivante :

L'histoire raconte qu'au XVe siècle, un chanoine nommé Dom Perlet se livrait ici à l’alchimie en compagnie d’un chat noir très adroit : il arrivait à extraire d’un coup de patte habile les poissons de la Seine, à deux pas de la rue. Persuadés qu’il s’agissait d’une affaire diabolique, trois étudiants tuent le malheureux chat et le jettent dans le fleuve. Ils étaient certains que l’alchimiste et le chat noir ne faisaient qu’un – et qu’il était le diable. Le chat mort, l’alchimiste disparaît… pour reparaître un peu plus tard : il était parti en voyage ! Quant au chat, il pêchait de nouveau paisiblement au bord de l’eau.

 

rue du Chat-qui-Pêche - Paris 5ème
© Dawne Polis

rue du Chat-qui-Pêche - Paris 5ème
© Stephen Wheeler - 04/2013

Suivez parisrues.com sur:

Suivez Paris_rues sur Twitter
Suivez parisrues.com sur Facebook