rue de l'Abbé-de-l'Epée (5ème arrondissement)

Toutes les rues par arrondissement :                                                               




   Origine/histoire de la rue


Formée en 1567, cette rue n'était alors qu'un passage fermé la nuit qu'on appelait ruelle St-Jacques-du-Haut-Pas, puis ruelle du Cimetière(-Saint-Jacques). Vers 1810 elle fut nommée rue des Deux-Eglises, en raison de sa situation entre les deux églises de St-Jacques-du-Haut-Pas et de l'ancien séminaire de Saint-Magloire. Une ordonnance du 4 novembre 1846 lui donna son nom actuel, en hommage au prêtre Charles-Michel de L'Épée, appelé l'abbé de L'Epée (Versailles, le 24 novembre 1712 - Paris, le 23 décembre 1789), fondateur de l'Institution des sourds-muets.

La rue a été prolongée, de 1867 à 1880, jusqu'à la rue Gay-Lussac.

Avant 1967, la rue finissait boulevard Saint-Michel. A cette époque, on a donné le nom de place Louis Marin au carrefour formé par le débouché des rues de l'Abbé-de-l'Epée et la rue Henri-Barbusse sur le boulevard Saint-Michel (côté impair).



 
Découvrez les meilleurs livres sur Paris
 


rue de l'Abbé-de-l'Epée - agrandir le plan

 

 

   Choses à voir, à faire


 
3 - Le poète autrichien Rainer Maria Rilke (Prague, le 4 décembre 1875 - Montreux, le 30 décembre 1926) a logé ici en octobre 1902.

 

rue de l'Abbé-de-l'Epée - Paris 5ème

© Karl Newell & Andrew Littlewood, décembre 2007

 
rue de l'Abbé-de-l'Epée - Paris 5e
 

Suivez parisrues.com sur:

Suivez Paris_rues sur Twitter
Suivez parisrues.com sur Facebook