rue de Sévigné (4ème arrondissement)

Toutes les rues par arrondissement :                                                               




   Origine/histoire de la rue


Numéros 1-21 et 2-34 : 4ème arrondissement
Numéros 23-fin et 36-fin : 3ème arrondissement

L'ancienne rue de la Culture-Sainte-Catherine ou rue de la Couture-Sainte-Catherine (le tronçon nord fut jadis la rue du Val) reçut par un décret du 27 février 1867 le nom de Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné (Paris, le le 5 février 1626 - Grignan, le 17 avril 1696), qui habita l'hôtel Carnavalet de 1677 jusqu'à sa mort.

  Découvrez cette rue en vieilles photos

 


rue de Sévigné - agrandir le plan

 

rue de Sévigné - Paris 3ème/4ème

   Choses à voir, à faire


 
Entrée du square Léopold-Achille

 
 
10 - L'Osteria - restaurant
Cuisine italienne
Toutes les stars de la gastronomie italienne, aussi irrésistibles les unes que les autres...
 
   
15 - Piment Café - bar-café
Bar de quartier

 

  On en parle : TimeOut Paris, lesamisdelapero.fr

 
 
23 - Le Musée Carnavalet, dédié à l'histoire de la ville de Paris.
 
 
23 - Plaque : "Hôtel commencé en 1544, par Pierre Lescot et Jean Goujon pour Jacques Goujon, pour Jacques des Ligneris, président au Parlement, acquis en 1572 par Madame de Carnavalet. Transformé de 1655 à 1661 par François Mansart, habité de 1677 à 1696 par Madame de Sévigné, acheté en 1866 par la Ville de Paris."
 
 
29 - Plaque : "Hôtel construit en 1686 par Pierre Bullet pour Michel Le Peletier de Souzy, intendant des Finances, habité par le conventionnem Le Peletier de Saint-Fargeau et acquis par la Ville en 1898. La bibliothèque historique de la Ville de Paris formée par Jules Cousin en 1871 à l'hôtel Carnavalet a été transférée dans cet hôtel en 1898."
 
 
52 - Plaque : "Sur cet emplacement s'élevait l'hôtel dans lequel demeura Jacques de Flesselles, dernier prévôt des marchands de Paris, mis à mort devant l'Hôtel-de-Ville le 14 juillet 1789."
 
Annonciades Célestes (Les) ou Filles-Bleues, rue Culture-Sainte-Catherine, n° 29, 8e arrondissement, quartier du Marais. Ce couvent avait été fondé en 1626 par la marquise de Verneuil, l'une des maîtresses de Henri IV. La ceinture et le manteau bleu que les Annonciades portaient, les avaient fait surnommer Filles-Bleues. Supprimé en 1790, ce couvent est aujourd'hui une maison de roulage. - Dictionnaire de Paris, Béraud et Dufey, 1825

 

Suivez parisrues.com sur:

Suivez Paris_rues sur Twitter
Suivez parisrues.com sur Facebook