rue Sainte-Apolline (2ème et 3ème arrondissement)

Toutes les rues par arrondissement :                                                               


   Origine/histoire de la rue


Cette voie, qu'on appelait aussi rue de Bourbon, existait en 1672 et a été établie sur l'emplacement des fossés de l'enceinte de Charles V.

 
"Existait dès 1672, et s'appelait déjà rue Sainte-Apolline, elle comprenait alors une partie de la rue Meslay. Sur le plan de La Caille elle est désignée sous le nom de rue Bourbon.

Au 14, ancien hôtel de Romans, aujourd'hui habité commercialement, après avoir été longtemps le Bureau central dès Nourrices. L'origine de ces bureaux, autrefois tenus par des recommanderesses, date du 30 janvier 1350. Il existe à ce sujet, une ordonnance du roi Jean, qui fixe les salaires des nourrices et les commissions par elles dues au bureau central, avec défense aux nourrices d'adopter plus d'un nourrisson, sous peine d'une amende de "10 sols" et du "pilori pour les recommanderesses, qui se seraient rendues complices de ce délit".

Sous Louis XIV, les deux bureaux existants, devenus insuffisants, on en créa quatre autres: Au Crucifix Saint-Jacques; rue de l'Echelle, rue des Mauvais-Garçons et place Maubert. Louis XV étudia beaucoup la question de l'enfance en 1769; par sa déclaration signée de Compiègne, il modifia considérablement les anciens règlements jusqu'alors en vigueur. Louis XVI fit remettre d'importants subsides aux nourrices et en 1785 le lieutenant de police Lenoir, distribua des prix "aux plus belles d'entre elles". Pendant la Révolution, le bureau central avait été transféré 35, rue des Tournelles, dans l'ancien hôpital de la Charité Notre-Dame, où il resta jusqu'en 1796. Il y avait en 1300, une rue des Commanderesses ou Recommanderesses, près des Champeaux. C'est actuellement la rue de la Coutellerie-aux-Halles."

Nouveau Dictionnaire Historique de Paris, Gustave Pessard, 1904

 

   Choses à voir, à faire



Agrandir le plan

Découvrez la rue Sainte-Apolline.

 

Suivez parisrues.com sur:

Suivez Paris_rues sur Twitter
Suivez parisrues.com sur Facebook