rue Chabanais (2ème arrondissement)

Toutes les rues par arrondissement :                                                               




   Origine/histoire de la rue


Rue ouverte en 1773 par le marquis de Chabanais sur les terrains de l'Hôtel de Saint-Pouanges. Une partie de la rue Chabanais est devenue en 1838 la rue Chérubini.

 


rue Chabanais - agrandir le plan

 

rue Chabanais - Paris 2ème

rue Chabanais - Paris 2ème
La rue Chabanais vue en direction de la rue des Petits-Champs.
© Mbzt - 08/2011

   Choses à voir, à faire


   
1 - Plaque : "Dans cette maison habitèrent le peintre et critique d'art E.J. Delécluze, 1781-1863, et le littérateur E.J. Viollet-le-Duc, 1781-1857, père du célèbre archtitecte, autour desquels se réunissaient P.I. Courrier, Stendhal, Mérimée et d'autres écrivains du groupe romantique libéral."

    1 - Plaque : "Eugène Viollet-le-Duc, 1814-1879, architecte, est né dans cette maison le 27 janvier 1814."

rue Chabanais - Paris 2ème
© Wikimedia Commons/Mu - 04/2010

La rue Viollet-le-Duc (9ème arrondissement) porte aujourd'hui son nom.

 
 
4 - Maison habitée par le révolutionnaire et journaliste Jean-Lambert Tallien, en 1802, après avoir divorcé de son épouse Thérésa Cabarrus. Le début de son déclin...
 
   
6 - Plaque : "Ici résida Hector Fabre, avocat et journaliste, nommé premier représentant officiel du Québec en France le 28 février 1882."

rue Chabanais - Paris 2ème
© Wikimedia Commons/Mu - 04/2010
 
 
9 - Maison où la veuve du terrible accusateur public Fouquier-Tinville vint habiter deux chambres au sixième étage en 1812. Elle y mourut dans la misère en 1827.
 
   
10 - Plaque : "Dans cette maison Chamfort, né en 1741, se donna la mort le 13 avril 1794."

rue Chabanais - Paris 2ème
© Wikimedia Commons/Mu - 06/2010

Le poète, journaliste et un moraliste Sébastien-Roch Nicolas (né probablement à Clermont-Ferrand le 6 avril 1740), qui prit par la suite le nom de Chamfort, se suicida afin d'échapper à son arrestation décidée par le Comité de Salut Public. Refusant l'extrême-onction, il ajouta "Je vais faire semblant de ne pas mourir."

 
 
11 - Au Bonheur du Jour - galerie d'art

www.aubonheurdujour.net - blog de la galerie

Photographies anciennes, dessins et peintures, curiosa, pour la plupart érotiques. Ce n'est pas un hasard quand on se trouve en face d'un ancien bordel...

 
12 - Ici se trouvait Le Chabanais, une des maisons closes les plus connues et les plus luxueuses de Paris entre 1878 et 1946, date à laquelle les maisons closes devinrent illégales en France.

Aujourd'hui encore, le mot "Chabanais" est synonyme d'orgie bruyante et tumultueuse. Mais, jusqu'à la drôle de guerre, il servit à désigner la plus luxueuse des maisons de tolérance parisienne, le carrefour de l'amour international. On y conservait pieusement le fauteuil articulé qui permettait au Roi Edouard VII de suivre malgré sa corpulence, avec sa partenaire, les conseils acrobatiques du Kama-soutra... On y admirait aussi des salons chinois, japonais, hindous, arabes avec plaisirs appropriés, costumes de style et musiques folkloriques... - L'Amour à Paris par Arrondissement, Jacques Morlaine et Guy de Bellet, 1966.

 

Suivez parisrues.com sur:

Suivez Paris_rues sur Twitter
Suivez parisrues.com sur Facebook


LaFourchette_visuel009_160x600.gif