rue Montesquieu (1er arrondissement)

Toutes les rues par arrondissement :                                                               




   Origine/histoire de la rue


Rue percée en 1802 au travers du cloître de la collégiale Saint-Honoré. Un décret ministériel du 7 prairial de l'an X lui donna le nom du moraliste et surtout penseur politique, précurseur de la sociologie, philosophe et écrivain français des Lumières, Charles-Louis de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu, connu sous le nom de Montesquieu (La Brède (Guyenne, à côté de Bordeaux), le 18 janvier 1689 - Paris, le 10 février 1755).

 

 
Découvrez les meilleurs livres sur Paris
 

 

"L'ouverture de cette rue avait été prévue lors de la vente des terrains qui dépendaient du Chapitre Saint-Honoré faite le 25 messidor an VI (1796), mais elle ne fut ouverte qu'en 1802 sous le nom de rue Montesquieu sur l'emplacement de l'ancien cloître Saint-Honoré.

Charles de Secondat, baron de la Brède et de Montesquieu, né au Château de Brède près de Bordeaux, le 18 janvier 1689, magistrat et écrivain d'un rare talent, auteur des Lettres persanes, de l'Esprit des lois, des Considérations sur la grandeur et la décadence des Romains, etc. Par ses idées larges et bien conçues, il fut avec Voltaire et Rousseau un des précurseurs de la République française. Montesquieu mourut le 10 février 1755.

Au n° 6, ancien emplacement de la Salle Montesquieu qui fut très en vogue de 1830 à 1855. Quand il n'y avait pas de bal, il s'y donnait d'interminables séances de boxe dans lesquelles le célèbre lutteur Le Boucher rivalisait de force et d'adresse avec ses rivaux d'outre-Manche. Puis vint dans cet immeuble le Pauvre Diable, faisant vis-à-vis au Coin de rue, mais ces deux magasins de nouveautés disparurent en 1878 bientôt ruinés par la concurrence du Louvre récemment établi. Aujourd'hui la salle est occupée par les bouillons Duval.

L'enseigne du Pauvre Diable représentait un jeune homme réduit à la misère, obligé de demander l'aumône "à une jeune fille charitable et belle". Au 33, construction bizarre. Au 19, vieille maison avec jardin suspendu. Au 5, est la Galerie Montesquieu qui fut créée en 1811 et qui communique à l'ancien cloître Saint-Honoré."

Nouveau Dictionnaire Historique de Paris, Gustave Pessard, 1904

 


allée Georges-Récipon - agrandir le plan

 

   Choses à voir, à faire



rue Montesquieu - Paris 1er
 
rue Montesquieu - Paris 1er

Montesquieu

 

Suivez parisrues.com sur:

Suivez Paris_rues sur Twitter
Suivez parisrues.com sur Facebook