rue des Capucines (1er et 2ème arrondissement)

Toutes les rues par arrondissement :                                                               




rue des Capucines - Paris 1er/2e

   Origine/histoire de la rue


La rue fut ouverte en 1700, pour prolonger la rue des Petits-Champs, remplacé en 1734, par celui de Neuve-des-Capucines. Elle a gardé ce nom jusqu'en 1881, date à laquelle on lui a donné son nom actuel en raison du voisinage du Couvent des Capucines.

 


rue des Capucines - agrandir le plan

 

Formée en 1700. Rue Neuve-des-Capucines avant 1881. Le couvent des Capucines, fondé par Louise de Lorraine, femme de Henri III, se trouvait primitivement en face des Capucins de la rue Saint-Honoré. Il avait été installé là par Mme de Mercoeur en 1606. Il fut déplacé en 1686, lors de la création de la place Vendôme, et transporté entre cette place et le boulevard, sur l'emplacement de l'ancien Marché aux chevaux des samedis, et les bastions Vendôme. Sous la première République, le couvent servit d'hôtel des Monnaies. L'église où avaient été enterrés Mme de Pompadour, le maréchal de Créqui, Louvois (dont le monument est actuellement dans la chapelle de l'Hôtel-Dieu de Tonnerre) devint le siège de la section de la place Vendôme, section dite des Piques en 1792, puis Robertson en fit une salle de spectacles fantasmagoriques. Les jardins furent occupés par le Cirque Franconi, un théâtre de jeunes comédiens et un panorama. Tout disparut lors du percement de la rue Napoléon (rue de la Paix aujourd'hui.) Le cercueil de Louise de Lorraine, fondatrice du couvent, qui des Capucines de la rue Saint-Honoré avait été transporté au nouveau couvent, fut de 1804 à 1807 au Père-Lachaise. Il est maintenant à Saint-Denis à côté du cercueil de Louis VII retrouvé sous la Restauration, à l'abbaye de Barbeaux, près Melun.

(Promenades dans toutes les rues de Paris - 1er arrondissement, Marquis de Rochegude, 1910)

   Choses à voir, à faire


 
Joseph-François Dupleix mourut rue Neuve-des-Capucines en 1763. M. de Quélen, père de l'archevêque, y habitait en 1785 et le révolutionnaire Gracchus Babeuf y logea.

 
4 - En 1854 ce trouvait ici la première boutique et maison de Louis Vuitton qu'il revendra en 1871 du fait des ravages de la guerre pour s'installer rue Scribe.
 
 
5 - Hôtel Mansart  

  Infos, photos et réservations : Booking.com

 
7 - Emplacement où se trouvaient les écuries de la comtesse Louise-Marie-Adélaïde d'Orléans.
 
 
8 - Le Petit Vendôme - restaurant
Cuisine française, bistro corrézien
Bistrot authentique au milieu d'un quartier guindé, le Petit Vendôme sert un des meilleurs sandwichs de Paris.

 
8-12 - Emplacement de l'hôtel qui servit d'habitation de fonction à Jean Sylvain Bailly (1736-1793) et Jérôme Pétion de Villeneuve (1756-1794), maires de Paris, jusqu'en 1792.

 
 
9 - Wine by One
Bar à vin

www.winebyone.com

 
 
10 - Kitty O'Shea's - pub irlandais
 
22-24 - Emplacement de l'Hôtel de la Colonnade, qui fut affecté en 1793, à Bonaparte, lorsqu'il fut nommé général commandant l'armée de l'intérieur. C'était son domicile lorsqu'il se maria en 1796. Cet hôtel appartint en 1807 au maréchal Louis-Alexandre Berthier (1753-1815), prince de Wagram. L'Empereur d'Autriche y logea en 1814/1815. Ce fut devant l'entrée du personnel au n° 24, que tomba, frappé d'apoplexie, Stendhal, le 22 mars 1842.

 

Suivez parisrues.com sur:

Suivez Paris_rues sur Twitter
Suivez parisrues.com sur Facebook